Événements > Rayonnement extérieur

Rayonnement extérieur

_

La bibliothèque Sainte-Geneviève prête ses œuvres pour des expositions.

 

Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar

_

Exposition Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar, Musée Mohamed VI d’art moderne et contemporain, Rabat (Maroc), du 17 octobre 2019 au 25 janvier 2020

 

Construite autour d’un parcours en 3 étapes (les chemins de l’Islam, les gestes du sacré et les arts de l’Islam au sud du Sahara), cette exposition explore les liens étroits, passés et présents, tissés entre le monde arabo-musulman et l’Afrique subsaharienne et ambitionne d’ouvrir le monde arabe sur les autres cultures et civilisations. Elle met en exergue 13 siècles d’histoire à travers un voyage dans le temps alliant art, archéologie, architecture et ethnographie. Ce sont ainsi près de 250 œuvres d’art patrimoniales et contemporaines provenant de collections publiques et privées d’Afrique, d’Europe et du Maroc qui illustrent cette odyssée.

 

Elément de siwa (trompe cérémonielle)Documents prêtés :

 

Elément de siwa (trompe cérémonielle), XVIe ou XVIIe siècle, Inv. 1943, n° 126

 

Voyage à Méroé, au Fleuve blanc, au-delà de Fâzoql dans le midi du royaume de Sennâr, à Syouah et dans cinq autres oasis ; fait dans les années 1819, 1820, 1821 et 1822 [Volume de planches], Frédéric Caillaud et Edme-François Jomard, 1823, Paris : imprimerie de Rignoux, FOL G 272 (3) INV 393 RES

 

Quand les artistes dessinaient les cartes : vues et figures de l’espace français, Moyen Age et Renaissance

_

Exposition Quand les artistes dessinaient les cartes : vues et figures de l’espace français, Moyen Age et Renaissance, Archives nationales, Paris (Hôtel de Soubise), du 25 septembre 2019 au 7 janvier 2020

 

L'exposition met en valeur le corpus méconnu des « vues figurées » qui apparaissent au tournant du Moyen Âge et de l'époque moderne (XIVe-XVIe siècle). Il s'agit de représentations de territoires de dimension restreinte (terroir, ville, seigneurie, petit comté), qui montrent les lieux comme si le spectateur les avait sous les yeux. Le dessin vise alors à identifier des lieux et à se repérer dans l'espace, en-dehors souvent des techniques de projection savante de l'espace alors en cours de redécouverte.

Beaucoup de ces « figures » ont été faites par des peintres, parfois parmi les plus renommés de leur époque (Jean Cousin, Bernard Palissy, Nicolas Dipre…). Elles se trouvent ainsi au confluent de l'art et de la cartographie. Exposées pour la plupart pour la première fois au grand public, elles offrent un éclairage exceptionnel sur les paysages et les décors de la vie quotidienne au tournant du Moyen Âge et de la Renaissance.

Ms. 4302. Vue du siège de Péronne

 

 

Vue du siège de Péronne, 16e siècle, Ms 4302

 

Usage et description de l’holometre, pour savoir mesurer toutes choses qui sont sous l’étendue de l’oeil, Abel Foullon, 1555, Paris : Pierre Beguin, 4 V 59 INV 534 RES (P.8)

 

Geoffroy Tory de Bourges, libraire et imprimeur humaniste (1480-1533)

_

Exposition Geoffroy Tory de Bourges, libraire et imprimeur humaniste (1480-1533), Bibliothèque patrimoniale de Bourges (Bibliothèque des Quatre piliers), du 20 septembre 2019 au 18 janvier 2020

 

À travers un ensemble d’ouvrages et de pièces d’archives de la période renaissante, dont certaines empruntées à de grandes bibliothèques françaises, l’exposition suivra le parcours biographique de Geoffroy Tory, figure emblématique de la Renaissance dans le domaine du livre imprimé : de ses origines berruyères à sa formation humaniste en Italie, de ses travaux d’érudition et de ses recherches sur les arts du livre à son œuvre de réformateur de la typographie et de la langue française au service de la politique royale. Au tournant des 15e et 16e siècles, à cette époque dite de la Renaissance française, Geoffroy Tory est l’un des principaux témoins et acteurs de la naissance du livre moderne, de la librairie et de ses usages, du renouveau des arts et des savoirs.

 

OEXV 288 (2) RES, Heures, à la louange de la Vierge Marie, selon l’usage de Rome

 

 

Heures, à la louange de la Vierge Marie, selon l’usage de Rome, 1525, Paris : Geoffroy Tory, OEXV 288 (2) RES

 

Mystérieux coffrets : estampes au temps de la Dame à la licorne

_

Exposition Mystérieux coffrets : estampes au temps de la Dame à la licorne, Musée de Cluny, Paris, du 16 septembre 2019 au 6 janvier 2020

 

Les coffrets à estampe sont de curieux objets en bois de la fin du Moyen Âge qui se distinguent par leurs serrures à mécanisme secret et l’estampe cachée dans leurs couvercles. L’exposition témoigne de la complexité du phénomène d’association coffret et estampe, tant dans la nature du lien, que dans les usages et les styles. À la fin du parcours, les visiteurs découvrent des productions du Maître des Très Petites Heures d’Anne de Bretagne, Jean d’Ypres, auteur des patrons de la tenture de la Dame à la licorne.

 

Inv. 1943, n° 186. Coffret de messager

 

 

Coffret avec une xylographie (Homme de douleur et Vierge) collée dans le couvercle, vers 1500, Inv. 1943, n° 186

L’anti Marie-Antoinette, Marie-Joséphine Louise de Savoie

_

Exposition L’anti Marie-Antoinette, Marie-Joséphine Louise de Savoie, Chapelle expiatoire, Paris, du 5 septembre au 26 octobre 2019

 

En parallèle de l’exposition « Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image » à la Conciergerie, le Centre des monuments nationaux  propose au visiteur de suivre le parcours de Marie-Joséphine Louise de Savoie, princesse au caractère excessif, bien différent de celui de son illustre belle-sœur. Belle-sœur de la reine Marie-Antoinette, Marie-Joséphine Louise de Savoie est considérée comme reine de France par les royalistes de 1795 jusqu’à sa mort en exil en 1810. Personnage atypique, truculent et souvent dérangeant, elle a été escamotée de l’histoire officielle de la monarchie.

 

4 Y 511 INV 778 RES, Arvire et Evelina, tragédie-lyrique en trois actes

 

Arvire et Evelina, tragédie-lyrique en trois actes, Nicolas-François Guillard, 1788, Paris : P. de Lormel, 4 Y 511 INV 778 RES

 

La Mauresse de Moret (vers 1658-1730), fille métisse cachée de Louis XIV. Un secret d’État

_

Exposition « La Mauresse de Moret (vers 1658-1730), fille métisse cachée de Louis XIV. Un secret d’État » - Musée Charles de Bruyères, du 15 juillet au 22 septembre 2019

 

Le tableau La religieuse noire, dite Mauresse de Moret, attribué à Pierre Gobert et conservé au département de la Réserve (Inv. Boinet 89, classé monument historique en 1944), a été prêté au Musée Charles de Bruyères de Remiremont dans les Vosges (88). Les musées de Remiremont et le musée de la ville de Melun conservent également un portrait de soeur Louise Marie de Sainte-Thérèse, religieuse métisse du couvent de Moret-sur-Loing. L’exposition est l’occasion de confronter pour la première fois ces trois portraits, et de retracer l’histoire de cette femme à travers les documents d’archives. La bibliothèque Sainte-Geneviève a également prêté la pochette de papier vide comportant la mention manuscrite « Papiers concernants la Moresque fille de Louis 14 », pièce importante dans l’enquête sur ce « secret d’État » (Réserve, MS. 6375).

Chemins d’étoiles : reliques et pèlerinages au Moyen âge

_

image expositionExposition Chemins d’étoiles : reliques et pèlerinages au Moyen âge, Musée de Saint-Antoine-l’Abbaye, du 30 juin au 10 novembre 2019

 

L’année 2019 marque les 900 ans du premier sanctuaire érigé à Saint-Antoine pour abriter les reliques d’Antoine le Grand. Avec cette exposition, le musée de Saint-Antoine-l’Abbaye propose une découverte de l’incroyable histoire des reliques au Moyen Âge, de l’invention des corps saints aux périlleux itinéraires de pèlerinages. Autour des reliques, c’est tout un univers de pouvoir qui se dessine par l’entremise des seigneurs colporteurs de reliques au fil des sanctuaires bâtis pour les honorer et de la liturgie autour de ces corps saints.

 

 

 

Ms 551. Jacques de Voragine. Legenda aurea

 

 

Legenda aurea, Jacques de Voragine, XIVe siècle. Ms 551

 

 

 

Dans les médias

_

L'Ephemerisla lettre des Amis du musée de Cluny, propose un focus sur la bibliothèque Sainte-Geneviève dans son numéro 22 (juillet-août 2019)

https://www.amis-musee-cluny.fr/wp-content/uploads/2019/07/ephemeris_22_juillet_aout.pdf

 

Le numéro 13 de la revue culturelle Noto consacre un bel article aux bibliothèques, dont Sainte-Geneviève.

https://www.noto-revue.fr/lire-noto/lire-noto-numero-13/

 

Interventions

_

Octobre 2019

 

17 et 18 octobre 2019 : Journées d'études ReSeed

Pour la seconde année consécutive, le projet ReSeed (Retro-conception SémantiquE d’objEts patrimoniaux Digitaux) organise ses journées d’études scientifiques. Elles auront lieu les 17 et 18 octobre 2019 à l’Observatoire de Paris, sur le thème « Créer et transmettre : la fabrique numérique du patrimoine ! ». Pauline Rivière, chef de projet numérisation à la bibliothèque Sainte-Geneviève, interviendra le 17 octobre pour présenter la bibliothèque et l’exploration numérique de son patrimoine muséal. Programme détaillé : http://bit.ly/2mEyIod

 

18 octobre 2019 : Journée professionnelle NumaHOP

Le vendredi 18 octobre 2019 se tiendra à la BULAC une journée professionnelle NumaHOP, co-organisée par la bibliothèque Sainte-Geneviève, la bibliothèque de Sciences-Po et la BULAC. Ouvert aux utilisateurs actuels et potentiels, l’événement mêlera présentation de la plateforme, retours d’expériences et réflexion collective.
Programme détaillé : http://bit.ly/2oVXVLA